Juteuse et parfumée, la poire est un délice…

Originaire de l’Asie Centrale, la poire migra vers l’Europe où elle trouva une belle terre d’accueil. Ce voyage est remarquable par les pépins de poire semés sur son passage depuis l’époque préhistorique.

La culture de la poire débute plus de 4000 ans avant notre ère en Chine, se poursuit en Grèce et se développe allègrement grâce aux Romains .

Au Moyen-Age, le fruit est peu réputé, dur et donc consommé essentiellement cuit. Puis sa saveur et sa texture sont améliorées courant de la Renaissance. On offre alors aux rois sacrés à Reims une poire et une coupe de Champagne.

La poire est très aimée par Louis XIV qui en fait cultiver dans son jardin. A cette époque, il en existe près de cinq cents variétés.

Aujourd’hui, on dénombre plusieurs milliers de variétés de poires. Seulement une dizaine sont consommées et leur existence datent du siècle dernier.

La poire peut être dégustée toute l’année grâce aux variétés d’été et d’automne-hiver. De ce fait, près de 400 000 tonnes de poires sont consommées par an en France. Elle est particulièrement cultivée en Provence, dans le Val-de-Loire et le Sud-Ouest.

La poire a suscité de nombreuses expressions populaires comme : « la poire est mûre » le moment est opportun ; « couper la poire en deux » partager la moitié.

Jadis, il était courant de servir la poire avant le fromage. Tenir un propos entre la poire et le fromage signifiait le moment où l’appétit était apaisé et l’esprit ouvert à la discussion.

L’alliance de la poire et du fromage est une harmonie goûteuse. A essayer avec du roquefort ou du cantal, c’est un régal.

De tous les fruits, la poire est celui qui désaltère le mieux. Le proverbe qui recommande de « garder une poire pour la soif », met en avant cette vertu.

Les poires d’été se choisissent souples et légèrement nuancées de jaunes, lourdes dans la main, parfumées et avec un pédoncule légèrement souple.

Les autres se cueillent encore vertes et terminent leur maturation dans un cellier, un fruitier ou dans le réfrigérateur. On les choisira donc un peu fermes.

La poire est utilisée dans une gamme riche, d’entremets et de desserts. L’une des préparations classiques est la poire pochée dans un sirop de vanille, servie nappée de chocolat chaud sur une crème glacée vanille. C’est la fameuse Poire Belle-Hélène. Ce dessert venu du Paris des gourmets doit son nom à l’opérette d’Offenbach la Belle Hélène, créée en 1864.

Ne pas oublier les préparations salées, sautée au beurre, en garniture du canard, de viande de porc ou de gibier.

La poire est de toutes les recettes.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.